l’ESCALe – Complexe polyvalent

De grosse Sààl

L’espace de vie central de Gundershoffen, l’ESCALe (Espace Socio-Culturel, Associatif, de Loisir et E-gaming) est le complexe comprenant salle polyvalente, salle des fêtes et salle de base de nos associations.

Chef-lieu des manifestations

Le bal des pompiers du 13 juillet, les soirées dansantes du messti ou de la Fête des Lumières, … le complexe de l’ESCALe est le chef-lieu des grands événements de Gundershoffen.

Les jeunes s’y retrouvent tous les mardis soirs avec le RAI dans le cadre du « local jeunes ».
Les différentes salles du complexe sont aussi les salles de base de nos associations.
Les bureaux de vote de la commune y sont installés.
Vous l’aurez compris, l’ESCALe est l’espace de vie central de Gundershoffen. Ses salles portent le nom d’alsaciens connus/reconnus dans leur discipline.

Tarifs – la salle des fête

Pour vos fêtes de famille, célébrations, anniversaires, vous avez la possibilité de louer notre nouvelle salle des fêtes située au 12 rue d’Alsace à Gundershoffen.

Vous trouverez les tarifs ci-dessus.

Pour toute demande, vous pouvez contacter Mme Walter, qui s’occupe des réservations, au 03 88 72 82 39 ou au 06 41 42 69 84.

Les salles du complexe

Salle Clément Panza – Dojo

Pionnier et précurseur, Clément Panza restera à jamais l’homme ayant importé le judo et l’aïkido en Alsace. En 1949, il a fondé ce qui est encore aujourd’hui le Judo club de Strasbourg.
Sportif émérite, ancien combattant décoré de la médaille militaire, sixième dan de judo, sixième dan d’aïkido, Clément Panza aura formé nombre de sportifs prestigieux (Charly DUSCH, ancien arbitre international, Bernard MESSNER, actuel président de la Ligue d’Alsace de Judo et sa fille, Marie-Paule, vice-championne du Monde en 1980). Clément Panza s’est éteint en avril 2012 à l’âge de 92 ans.

Salle Gustave Doré – Salle polyvalente

Né à Strasbourg le 6 janvier 1832, Gustave Doré est un peintre français, particulièrement connu pour ses illustrations. Considéré comme l’un des fondateurs de la bande dessinée, il s’est passionné pour l’illustration de classiques littéraires et travailla notamment pour certaines œuvres de Rabelais et de Balzac.

La gloire, Gustave Doré la rencontra lorsqu’il illustra « L’Enfer » de Dante en 1861 (image ci-contre). Il collabora ensuite avec Perrault (Le Petit Poucet, Barbe Bleue, Le Petit Chaperon rouge etc…) ainsi qu’avec La Fontaine. Gustave Doré est décédé le 23 janvier 1883 à Paris.

Louise Weiss – Salle n°3

Louise Weiss est née à Arras en 1893 au sein d’une famille alsacienne et bourgeoise. Allant contre les attendus sociaux de l’époque, elle suit des études supérieures et devient journaliste. Elle est alors rapidement embauchée par les journaux Le Radical et Le Petit Parisien avant de fonder sa propre revue géopolitique, l’Europe Nouvelle, à laquelle les plus grands collaboreront (Aristide Briand, Léon Blum, …).

Dans les années 30, Louise a soutenu le mouvement des femmes françaises réclamant le droit de vote. En 1979, elle est élue eurodéputée et entre au Parlement en tant que doyenne. C’est elle qui a prononcé le discours d’inauguration du nouveau bâtiment à Strasbourg. Louise Weiss s’est éteinte en 1983, à 90 ans.
© Jean Bigue/flickr

Alain Bashung – Salle n°4 (musique)

Claude Alain Baschung (avec un « c ») est né le 1er décembre 1947 à Paris. Enfant, Alain est envoyé dans la ferme de sa grand-mère adoptive à Wingersheim, en Alsace, où il chante dans la chorale de l’église et fait la découverte du rock‘n’roll à la radio.

Après des débuts longs et difficiles au milieu des années 1960, Bashung (le « c » est perdu en 1968) enregistre son second album, Roulette Russe en 1979. Le titre « Gaby, oh ! Gaby », qui y figure ouvre une décennie fructueuse durant laquelle Bashung s’impose comme l’une des voix les plus originales du rock français. Entre autres succès, citons Vertige de l’amour, S.O.S. Amor, Madame rêve, Osez Josephine, Immortels, La Nuit je mens. Affaibli par la maladie, l’artiste est trois fois récompensé lors de la cérémonie des Victoires de la musique de 2009. Il décède peu après, à l’âge de 61 ans.
© Christophe Losberger/flickr

Tomi Ungerer – Salle n°5

Né le 28 novembre 1931 à Strasbourg, Tomi Ungerer est, encore aujourd’hui, considéré comme l’un des plus importants auteurs de littérature jeunesse des 60 dernières années. Affichiste, auteur-illustrateur, dessinateur publicitaire, ses livres ont été traduits dans plus de 40 langues, certains ayant fait l’objet d’une adaptation au cinéma (Les trois brigands (2007) ou encore Jean de la Lune (2012)).

Très primé, Tomi Ungerer a (entre autres distinctions) été promu au grade de Commandeur de la Légion d’honneur, pour sa contribution « au rayonnement de la France à travers la culture » en 2018, au Palais de l’Elysée.

Tomi Ungerer est décédé en 2019 en Irlande où il vivait avec son épouse. Le Musée de Strasbourg qui lui est dédié expose une importante part de son œuvre.
© Décembre/flickr

Salle des fêtes Dinah Faust

Née en 1926 à Berlin, Dinah Faust est la fille d’un haut-rhinois et d’une berlinoise.
Enfant, elle a vécu quelques temps à Schiltigheim. A la libération, Dinah a rencontré Germain Muller, futur fondateur du célèbre cabaret strasbourgeois bilingue, le Barabli pour lequel elle deviendra l’une des principales comédiennes.
Pour ses shows elle danse, chante et joue en trois langues.
À la télévision elle apparaît notamment dans les feuilletons Le Pèlerinage (1975) et Les Alsaciens ou les Deux Mathilde (1996).

Dinah Faust a aujourd’hui 94 ans.
© Claude Truong Ngoc/ Wikimedia Commons

Les autres salles des fêtes

Vous avez également la possibilité de réserver la salle des fêtes de Griesbach. Pour tout renseignements, vous pouvez contacter la Maire déléguée, Mme Sylvia Leininger à sylvia.leininger@gundershoffen.fr ou au 09 67 48 31 41 lors des permanences (lundi et jeudi soir).

Enfin, pour réserver la salle d’Eberbach (ancienne école), merci de contacter le Maire délégué Georges Meyer à mairie.eberbach@gmail.com ou au 03 88 09 39 25 le lundi soir durant la permanence.